Les Canadairs bretons:

Voici la photo d' un canadair de type courrant en France...

Voici la photo d' un "Canadair breton".

L'ancêtre des grandes Capa...( les CCGC: camion citerne grande capacité )

En effet, les agriculteurs de la région possèdent des tonnes à lisier, ou a eau, avec des capacités pouvant aller jusqu'à 15 M3. Une fois ces tonnes remplies en eau elles sont alors une formidable réserve en eau pour les pompiers...Ce sont ces tonnes à eau ou à lisier que l' on a surnommé les "canadairs bretons" qui venaient, ou viennent toujours, en aide aux pompiers pour approvisionner en eau.

Il existe même dans certaines casernes des raccords, tonnes a lisier/ tuyau de 70. Certains agriculteurs en sont également équipés, materiel fourni par certaines assurances agricoles que je ne peux citer pour ne pas faire de Pub, enfin c'est la plus utilisée par les agriculteurs de la region....

Bien sûr depuis la departementalisation et avec la gestion actuelle des interventions ce genre de pratique est moins courrante, les moyens engagés par le Codis sont adaptés aux besoins, on engagera un Camion Grande Capacité pour l'approvisionnement des FPT. Mais ces pratiques existent , voici quelques temoignages de pompiers de Huelgoat:

Sur une intervention a Scrignac, sur un feu de Hangar, il n' y avait pas de borne a incendie et notre CCF qui est parfois utilisé comme porteur d' eau était déja engagé sur une autre inter, on a donc installé une grande cuve galva ou viennent s'abreuver les vaches comme point d' eau. Le FPT pompait dans cette cuve qui était elle même alimentée en eau par les "Canadairss bretons " qui pompaient dans la riviere et faisaient des aller retour...

.

Un " canadair breton" en action sur un feu de Hangar

Les agriculteurs au coté des pompiers sur tous les fronts:

Egalement tres presents sur les lieux des marées noires, les "canadairs bretons" prouvent aussi là leur efficacite et leur générosité.

1978: le drame de l' Amoco dans le nord Finistere:

Le 16 mars 1978, à la suite d’une avarie de barre et de négociations trop longues avec un remorqueur allemand, après deux tentatives infructueuses de remorquage, le pétrolier libérien Amoco Cadiz s’échoue sur les roches de Portsall, dans le Nord Finistère, chargé de 227 000 tonnes de brut. L’ensemble de la cargaison s’échappe au fur et à mesure que le navire se disloque sur les brisants, polluant 360 km de littoral entre Brest et Saint Brieuc.

Ils sont bien là les agriculteurs....avec les canadairs bretons, qui contrairement aux autres canadairs, pompent aussi le fuel echoué sur les plages...

1980: le drame du Tanio dans le nord Finistere:

Au petit matin du 7 mars 1980, au large des côtes Nord du Finistère, le pétrolier malgache Tanio lance un appel de détresse. Chargé de 26 000 tonnes de fuel lourd N°2 et de 900 tonnes de fuel lourd et de Diesel, le navire fait route de Wilhemshaven à destination de Civitavecchia (Italie). Il s'apprêtait à sortir de la Manche quand sous la violence de la tempête, il s'est plié en deux. Zone de l'accident : à 50 Kms au nord de l'île de Batz

Nature du polluant : fuel lourd n°2

Natures et quantités transportées : 26 000 tonnes de fuel lourd N°2 et de 900 tonnes de fuel lourd et de Diesel

Quantité déversée : 6 000 tonnes

Le traitement des déchets du TANIO: extrait du rapport du CEDRE

En plus du matériel fourni par les communes et les plans Polmar, les mairies utilisent le matériel agricole. Contre un dédommagement matériel à chaque fin de semaine, chaque commune des Côtes d'Armor bénéficie de remorques, tracteurs, tonnes à lisier nécessaires au pompage et au transport des déchets jusqu' aux zones de stockage intermédiaire.......

 
                                                                           
 
Page du site en remerciement et en hommage aux agriculteurs qui dans leur solidarité sont toujours presents aux cotés des pompiers quand on a besoin d' eux...

.

 
 
 
 
: